[x]

OFPPT Maroc

Guide des formations professionnelles

Vous avez téléchargé 0 fois ce fichier durant les dernières 24 heures. La limite est fixée à 32767 téléchargements.
Vous avez téléchargé 0 fichier(s) durant ces 24 dernières heures. La limite est fixée à 32767 téléchargements.

Manuel sur les physiques appliquees

Télécharger

Manuel sur les physiques appliquées

Circuits électriques linéaires

I Définition Le courant électrique résulte d’un déplacement de particules portant une charge électrique. Dans les métaux, ces porteurs sont des électrons, c’est-à-dire des particules élémentaires portant une charge négative.

• Le passage du courant électrique entre deux points A et B n’est possible que s’il existe entre ces deux points une différence de potentiel, appelée tension électrique. Un potentiel est une tension prise par rapport à un potentiel de référence (la masse : VM = 0).

Si VA et VB sont respectivement les potentiels des points A et B, alors : u AB = VA − VB

• L’intensité du courant électrique s’exprime en ampères (A) et une tension s’exprime en volts (V).

On peut donc écrire : u AB = k · i + U0

Avec :

– U0 : tension aux bornes du dipôle si i = 0 (à vide) ;

– k : coefficient réel homogène à une résistance (Ω).

Remarque : par convention dans les récepteurs, la flèche de tension est opposée à celle du courant.

Un circuit électrique est dit linéaire lorsqu’il est constitué de dipôles passifs et/ou actifs linéaires, c’est-à-dire par des dipôles caractérisés par une relation linéaire entre le courant i et la tension u AB aux bornes du dipôle.

Dipôles inductifs Une bobine réelle est constituée d’une inductance pure L en série avec une résistance r (résistance interne correspondant à la résistance du fil et responsable de pertes par effet Joule P = r · I 2).

Evaluation :
Total des Votes : 0
Soyez le premier à écrire un commentaire sur ce fichier!
Veuillez vous identifier ou vous enregistrer.